Grèce: soutien aux mobilisations étudiantes!

par A. Sartzekis

[Αναδημοσίευση από το γαλλικό Hebdo L’Anticapitaliste – 619 (09/06/2022) ]

Le 26 mai, un étudiant de Salonique, Yannis Doussakis, a failli être tué par une grenade tirée par un des nombreux CRS grecs, les MAT, ayant envahi la fac. Depuis cette date, un mot d’ordre des nombreuses manifs de protestation est très clair : « Elle n’est pas tombée par hasard, la grenade ».


En créant une police universitaire (OPPI) qui va entrer en fonctions, Mitsotakis et son gouvernement de droite extrême veulent terroriser la jeunesse universitaire. Ces derniers jours, de très nombreux étudiantEs ont été blessés ou arrêtés lors de fortes mobilisations.

Que les MAT matent la jeunesse rebelle !

En fait, depuis l’été 2019 où Mitsotakis junior, ex-étudiant d’une fac privée étatsunienne, est devenu Premier ministre, avec nomination au ministère de l’Éducation et des Cultes d’une ultra-libérale bigote, Niki Kerameos, les étudiantEs sont mobilisés, alors contre la suppression de l’asile universitaire. Mais bien avant cette date, la droite, avec l’aide de ses médias aux ordres, crachait sur l’université publique, antre selon ses propagandistes de la gauche et de la drogue (manquent le wokisme et l’islamogauchisme !). Les étudiantEs se préparaient à une résistance active contre une répression multiforme, avec carrément maintenant des flics filmant ou filant les étudiantEs, et des provocateurs rappelant des heures bien sombres…

La fac Aristote de Salonique est en pointe des mobilisations mais aussi des provocations : les flics n’ont pas hésité à faire entrer un véhicule canon à eau pour mieux réprimer… ce qui a permis aux étudiantEs d’organiser une belle conférence de presse devant l’engin ! Face à cette politique anti-jeunes au nom de la ligne « Loi et ordre », les protestations et manifs sont permanentes : manif de 5 000 étudiantEs et secteurs du mouvement ouvrier à Salonique le 27 mai ; dans plusieurs villes universitaires notamment le 2 juin, enseignantEs excédés criant aux MAT de disparaître pour pouvoir enseigner ; condamnation d’Amnesty International ; texte étudiant avec des centaines de signatures dénonçant la tentative de transformer l’université en « lieu socialement stérile livré aux prétoriens et aux intérêts des entreprises privées »

Et ce qui a giflé le gouvernement, c’est le résultat des élections universitaires, chaque département organisant des élections par listes de tendances, en fait fractions politiques, en l’absence d’un syndicalisme étudiant (ré)unifié : alors que depuis environ 40 ans, c’est la tendance de droite qui l’emportait, elle s’effondre à environ 27 %, la tendance PC (KKE) est en tête avec environ 34 %, la tendance gauche radicale atteignant pas loin de 20 %, et celle de Syriza obtenant 2,5 %…

Un projet d’université ultra-libéral 

Bien sûr, la répression constante a pour but d’imposer un projet que Kerameos vient de déposer : réduire drastiquement le nombre d’étudiantEs dans le public (20 000 empêchés d’accès en 2021, donc poussés pour certainEs vers des petites boîtes d’études privées…), faire conclure des accords pour des diplômes répondant aux stricts besoins des entreprises, avec sélection sociale accrue (passage à des bourses sur critères non plus sociaux mais « au mérite ») et menaces sur l’existence de petites facs dans les villes moyennes. Le second axe : modifier l’administration, en supprimant le fonctionnement collectif (le président d’université, au lieu d’être élu par des centaines de collègues, serait élu par un « conseil » de 11 membres, dont cinq extérieurs à la fac) et en cassant la vie démocratique étudiante, visant à éliminer les actuels regroupements politico-syndicaux… La fac du clientélisme, telle est la vision de la droite et de la ministre désormais appelée simplement « des Cultes » !

Dans cette situation, le mouvement va sûrement s’étendre, si le fonctionnement en AG arrive à se développer. Ce qui est clair : il aura besoin de toute la solidarité internationale !

A. Sartzekis

[Αναδημοσίευση από το γαλλικό Hebdo L’Anticapitaliste – 619 (09/06/2022) ]

[the same text in english from International Viewpoint]


https://tpt4.org/?p=7626

There is one comment

Γράψτε απάντηση στο Support the student mobilizations in Greece! | ΤΠΤ - "4" Cancel

Εισάγετε τα παρακάτω στοιχεία ή επιλέξτε ένα εικονίδιο για να συνδεθείτε:

Λογότυπο WordPress.com

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό WordPress.com. Αποσύνδεση /  Αλλαγή )

Φωτογραφία Twitter

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Twitter. Αποσύνδεση /  Αλλαγή )

Φωτογραφία Facebook

Σχολιάζετε χρησιμοποιώντας τον λογαριασμό Facebook. Αποσύνδεση /  Αλλαγή )

Σύνδεση με %s